915
Lectures Watched
Since January 1, 2014
Hundreds of free, self-paced university courses available:
my recommendations here
Peruse my collection of 275
influential people of the past.
View My Class Notes via:
Receive My Class Notes via E-Mail:

VIEW ARCHIVE


Contact Me via E-Mail:
edward [at] tanguay.info
Notes on video lecture:
Les villes africaines
Choose from these words to fill the blanks below:
électricité, proximité, arabo, capitales, Sahel, intrants, vide, héritage, Congo, moteurs, nord, égrènent, méga, fer, trois, mer, développement, hollandaise, coloniale, migration, multiplicité, Guinée, réseau, concentration, urbanisation, découle, couloirs, continentale, seul, répartissent, littoral, libre, partout
des villes africaines
du passage de l'                         à la ville
des formes d'urbanisation en forme des villes
il n'existe pas un          modèle de ville, une seule ville africaine qu'on retrouverait du Maghreb jusqu'à l'Afrique du Sud
mais une                                       
pour deux tiers d'entre elles, des villes sont de                 
il y a une proximité de la       
des villes portuaires
il y a            ensembles spatiaux
1. les villes         -africaines
les villes           -musulmanes
de Casablanca jusqu'au Caire
des villes relativement anciennes puisqu'elles existent, pour la plupart, depuis l'Antiquité
ont aussi un passé colonial
mais ce sont des villes qui ont été construites bien avant la période                   
2. les villes du golfe de                           
Dakar jusqu'aux villes du Cameroun, ou même jusqu'au           
sans doute l'ensemble le plus peuplé en Afrique
3. les villes d'Afrique du Sud
d'origine est                        ou anglaise
à la pointe australe de l'Afrique
le continent est vide
un continent qui est relativement           
le Sahara
le           
le Kalahari
le Namib
on se rend compte que la structure des villes est littorale et non                         
                             également du poids de l'héritage historique
la conquête coloniale qui met en place des villes portuaires avec
des lignes de chemin de        qui vont jusque dans les terres pour pouvoir ramener les matières premières via les ports pour ensuite les amener en Europe
à part quelques exceptions, qui sont devenues des                    d'État
le continent est complètement         
les villes se                                        tout autour du littoral du continent
on a soit des villes isolées, soit des                       -régions
on a soit des couloirs ou des villes régions
les autres villes ne sont pas toutes seules mais sont en                            avec d'autres villes ou d'autres régions pour former une énorme région
des                 
en Afrique du Sud
au Nigéria
une sorte de chapelet de villes qui s'                                             le long des voies de communication
ça peut être le chemin de fer
la route qui est le vecteur de déplacement, le vecteur de mobilité entre ces villes
les                de l'urbanisation
1. les                 
les matériaux
la main-d’œuvre
les transports
les services
les infrastructures d'eau
d'                                                  
2. le marché
un des moteurs
c'est la                            d'intrants
une concentration de personnes qui sont des consommateurs
qui permettent un                                          de ces villes
qui sont des moteurs d'urbanisation
on a une                                  des services
3. les réseaux
ils peuvent être sociaux ou commerciaux
les caractéristiques de ces villes africaines
les questions de la                   
les forces vives des villes
l'informalité
la question des acteurs
les mêmes acteurs se retrouvent à peu près               
la géographie
l'                               colonial de ces villes

Vocabulary:

Sahel, n. une bande de l'Afrique marquant la transition, à la fois floristique et climatique, entre le domaine saharien au nord et les savanes du domaine soudanien, où les pluies sont substantielles, au sud, et d'ouest en est, il s'étend de l'Atlantique à la mer Rouge  "Il est vain de tenter de définir précisément la limite entre le Sahara et le Sahel et entre le Sahel et le Soudan, ou à l’intérieur du Sahel entre les secteurs sahélo-saharien et sahélo-soudanien."

Flashcards:

two thirds of them
pour deux tiers d'entre elles
coastal cities
villes de littoral
So it is especially port cities we will study
Donc, c'est surtout des villes portuaires que nous allons étudier
to the southern tip of Africa
à la pointe australe de l'Afrique
it is those we just named
c'est ceux que l'on vient de nommer
the continent is empty
le continent est vide
But we realize that
Mais on se rend compte que
which sets up
qui met en place
railway lines
des lignes de chemin de fer
bring raw materials
ramener les matières premières
then bring them to Europe
pour ensuite les amener en Europe
the cities are spread around the continent's coastline
les villes se répartissent tout autour du littoral du continent
at the beginning
au départ
the corridors
des couloirs
string of cities
chapelet de villes
So there are several
Alors, il y en a plusieurs
but it's everything in between
mais c'est tout ce qui entre
And we realize that one of the motors
Et on se rend compte qu’un des moteurs
with respect to the countryside
par rapport à la campagne
since they are numerous
puisqu’ils sont nombreux
but all that is within the city
mais tout ça se fait au sein de la ville
as opposed to the countryside
par opposition à la campagne
the challenges
les enjeux
one can speculate that
on peut émettre l'hypothèse que
the same actors are found almost everywhere
les mêmes acteurs se retrouvent à peu près partout

Enhanced Transcription:

Dans votre vidéo, aujourd'hui, nous allons parler des villes africaines, du passage de l'urbanisation à la ville, des formes d'urbanisation en forme des villes.

Pourquoi les villes africaines? Vous avez remarqué, le cours ne s'appelle pas ville africaine mais villes africaines, parce que, simplement, il n'existe pas un seul modèle de ville, une seule ville africaine qu'on retrouverait du Maghreb jusqu'à l'Afrique du Sud, mais bien une multiplicité.

Ce qui nous intéresse, là, derrière, c'est de voir, finalement, quels sont les points communs entre ces villes qui pourraient former une catégorie, la catégorie des villes africaines.

Alors, partons sur les villes africaines et quelques caractéristiques géographiques.

La première, c'est que, elles sont, majoritairement, pour deux tiers d'entre elles (two thirds of them), des villes de littoral (coastal cities).

Donc, il y a une proximité de la mer.

Donc, c'est surtout des villes portuaires que nous allons étudier (So it is especially port cities we will study).

Ensuite, trois ensembles spatiaux (Then, three spatial ensembles?).

Le premier, les villes nord-africaines, les villes arabo-musulmanes, de Casablanca jusqu'au Caire, ici, sont des villes relativement anciennes puisqu'elles existent (are relatively ancient cities as they exist), pour la plupart, depuis l'Antiquité.

Donc, on n’est pas sur des villes coloniales, même que ces villes ont toutes, aussi, un passé colonial, mais ce sont des villes qui ont été construites bien avant la période coloniale.

Le deuxième ensemble spatial, c'est ce qu'on pourrait appeler les villes du golfe de Guinée, au sens large, bien sûr, et on pourrait prendre de Dakar jusqu'aux villes (to the cities?), disons, du Cameroun, ou même jusqu'au Congo.

Mais c'est un ensemble, c'est sans doute l'ensemble le plus peuplé en Afrique.

Et le troisième grand ensemble, qui est d'origine soit hollandaise ou anglaise, ce sont les villes d'Afrique du Sud, donc, à la pointe australe de l'Afrique (to the southern tip of Africa).

On a, aujourd'hui, quelques grandes villes qui se développent (a few large cities that are developing).

Certains misent sur cette façade (Some rely on a facade?), ici, où on aurait une configuration nouvelle, avec de nouvelles villes qui se développent.

Mais pour l'instant, on va considérer qu'il y a trois grands ensembles, c'est ceux que l'on vient de nommer (it is those we just named).

Ensuite, autre caractéristique, c'est que le continent est vide (the continent is empty).

Au-delà des grandes villes que nous avons citées, on a, en gros, un continent qui est relativement libre, alors ça va aussi (it is like this?) parce que, on se retrouve sur le Sahara, le Sahel, les déserts qui sont le Kalahari ou le Namib.

Mais on se rend compte que (But we realize that) la structure même des villes est littorale et non continentale.

Et ceci, découle également du poids de l'héritage historique (And this is also the weight of historical heritage) qui est la conquête coloniale et qui met en place (which sets up), prioritairement, des villes portuaires avec, à chaque fois, des lignes de chemin de fer (railway lines) qui vont jusque dans les terres (that go down to the land) pour pouvoir, comme ça, ramener les matières premières (bring raw materials) via les ports pour ensuite les amener en Europe (then bring them to Europe).

Donc, à part quelques exceptions, qui sont devenues des capitales d'État, de villes qui n'ont pas accès à la mer, de pays enclavés, mais, globalement, si on veut caractériser quelque peu, on se dit que le continent est complètement vide alors que les villes se répartissent tout autour du littoral du continent (the cities are spread around the continent's coastline).

Alors, on a, au départ (at the beginning), des formes d'urbanisation qui donnent des villes, ou on peut partir de la ville et, de repartir sur les formes d'urbanisation (begin again on the forms of urbanization).

Aujourd'hui, on dira (we say), de manière synthétique, alors bien sûr, il y a toujours à la fois des exceptions et à la fois des petites subtilités régionales, mais, grosso modo, on a soit des villes isolées, soit des méga-régions (it is either isolated citeis or mega regions), soit des couloirs (the corridors) ou alors, des villes régions.

C'est-à-dire que, à part dans le cadre de (except in the context of) la ville de la ville isolée, les autres villes ne sont pas toutes seules mais sont en réseau avec d'autres villes ou d'autres régions pour former une énorme région, une énorme ville région, ou alors, comme dans certains cas africains, en Afrique du Sud, mais également au Nigéria, on trouve des couloirs, c'est-à-dire une sorte de chapelet de villes (string of cities) qui s'égrènent le long des voies de communication (which are strung out along communication routes), ça peut être le chemin de fer, mais c'est, en principe, souvent, la route qui est le vecteur de déplacement, le vecteur de mobilité entre ces villes.

La question est alors les moteurs de l'urbanisation : quelles sont les forces en présence qui permettent le développement de cette urbanisation et finalement le développement de nos villes africaines?

Alors, il y en a plusieurs (So there are several).

Le premier, qu'on peut citer, c'est ce qu'on appelle les intrants.

Les intrants, qu'est-ce que c'est?

C'est à la fois les matériaux, la main-d’œuvre, les transports, les services, les infrastructures d'eau, d'électricité, ce qu'on veut, mais c'est tout ce qui entre (but it's everything in between), finalement, en ville.

Et on se rend compte qu’un des moteurs (And we realize that one of the motors), c'est la concentration d'intrants.

Parallèlement, c'est le marché, c'est-à-dire qu'on a dans les villes une concentration de personnes qui sont des consommateurs, donc on a une concentration de consommateurs en ville qui permettent un développement de ces villes et qui sont des moteurs d'urbanisation.

On a, ensuite, entre les intrants et le marché, on a une proximité des services, là, c'est par défaut, par rapport à la campagne (with respect to the countryside), mais on a des activités commerciales et administratives beaucoup plus grandes.

Et puis, on a également des possibilités beaucoup plus grandes, qui sont des possibilités qu'on appelle le réseau, ou les réseaux, dans ce cas-là, puisqu’ils sont nombreux (since they are numerous), ils peuvent être sociaux ou commerciaux.

Mais on, a à la fois, une proximité des services et, à la fois, une possibilité de « réseauter (networking) » à la fois, des intrants et, à la fois, le marché qui permet d'écouler/sell or dispose of? () ces intrants.

Donc, on voit quelque chose de symétrique, à la fois entre producteurs et consommateurs, entre vendeurs et acheteurs, mais tout ça se fait au sein de la ville (but all that is within the city), et tout ça permet, justement, par opposition à la campagne (as opposed to the countryside), de développer les régions urbaines.

Nous allons voir quelques caractéristiques, maintenant.

Donc, nous avons vu les enjeux (the challenges), les défis (the challenges?), qui sont déclinés (which are broken) en termes d'urbanisation, qui peuvent être déclinés hors des frontières africaines, mais nous allons voir, aujourd'hui, quelques caractéristiques de ces villes africaines.

Même si elles sont nombreuses, on peut émettre l'hypothèse que (one can speculate that), il y a une entité, ou une identité, de la ville africaine et nous allons voir quelques caractéristiques.

Alors, ces caractéristiques, c'est de manière non exhaustive (is not limited to), les questions de la migration, c'est les forces vives des villes, la question de l'informalité en est une aussi, la question des acteurs, les mêmes acteurs se retrouvent à peu près partout (the same actors are found almost everywhere), on a également la question qui est une caractéristique de la macrocéphalie (macrocephaly?) urbaine, alors ça c'est un critère géographique, nous verrons que c'est un petit peu plus compliqué que ce qu'on a l'habitude d'entendre, et puis, en fait, nous parlerons de l'héritage colonial de ces villes.

Urbanisation en Afrique: changement et défis
Qu'est-ce que la planification urbaine?
Les villes africaines
Les villes africaines et la crise urbaine
Les enjeux et les défis des villes africaines
Enjeux et défis de ville Afrique
Quel modèle pour quelle ville?
Flux et fluidité: quel modèle pour quelle ville