915
Lectures Watched
Since January 1, 2014
Hundreds of free, self-paced university courses available:
my recommendations here
Peruse my collection of 275
influential people of the past.
View My Class Notes via:
Receive My Class Notes via E-Mail:

VIEW ARCHIVE


Contact Me via E-Mail:
edward [at] tanguay.info
Notes on video lecture:
L'importance des aires protégées
Choose from these words to fill the blanks below:
sacré, Guinée, tourisme, pionniers, IBAP, mers, Gabon, côtières, trois, avenir, trophées, bétail, net, Yellowstone, Europe, francophone, braconage, guère, 200, bois, 1969, neutre, fonds, 7000, formelle, 1981, délaissées, 1926, récent, Koba, jeunes, 1954, Rio, premier, protégées, charbon, chasse, Burkina, milliers, forêts, allait
plus de 15 % de la surface terrestre bénéficie d'une forme de protection                 
on appelle ces territoires des aires                                               
1872                        en Amérique du nord
le premier parc formellement reconnu comme aire protégée
son classement découle de la volonté des                    américains de préserver un paysage exceptionnel
que la colonisation              sans doute faire disparaître
il s'agit donc de conserver la nature dans son état               
mais il existait évidemment déjà de nombreuses formes de protection plus ou moins formelles
les sites naturels ayant un caractère                          ont été précurseurs de la conservation de la nature
certains sont connus et reconnus depuis des centaines sinon des                  d'années
les réserves de             
pour certaines élites au Moyen Âge en             
l'explosion du nombre des aires protégées et de la surface qu'elles couvrent
c'est un phénomène tout à fait                           
1900: quelques dizaines
aujourd'hui plus de        000 réparties partout sur le globe
cela va changer dans l'             vers plus d'aires protégées et plus de surface couverte
l'histoire récente des aires protégées en Afrique est un schématiquement décomposée en            périodes
1. période coloniale jusqu'au 1950
beaucoup de                          classées ont été créées comme transposition des forêts domaniales en Europe
l'objectif de ces forêts était essentiellement la conservation d'une ressource, en général le         , mais parfois elles prévoyaient une conservation élargie de l'écosystème
certaines forêts, néanmoins, ne servaient qu'à produire du bois
mais                le chemin de fer
les réserves ou domaines de chasse, sur le même principe, protégeaient le gibier pour une exploitation des animaux sous forme de                                ou parfois commerciale, comme l'ivoire
exception
la réserve naturelle des Monts Nimba en                           
était intégralement protégée dès le départ
2. période assez             
les              États avaient d'autres priorités et peu de moyens à investir sur ce secteur
3. les années 80 et surtout 90
la Conférence de       
création de nouvelles aires protégées dans les pays qui n'en comptaient                         
le parc national de la Lopé au           
la Guinée Bissau a constitué formellement son réseau de parcs et l'agence qui les gère aujourd'hui, l'        
le parc national plutôt dirigé vers le                 
Deux Balé au                Faso
une reprise en mains au moins théorique des aires jusque-là                                                 
les bailleurs de            se sont à nouveau intéressés et qu'ils continuent dans certains cas de soutenir actuellement
Niokolo Koba au Sénégal
il est assez représentatif de ce qui s'est passé, au moins encore une fois en Afrique                       
         fut créé en tant que réserve de chasse
forêt domaniale classée
         parc national
         atteint sa superficie actuelle de 913 000 hectares et ces déguerpissements ont permis l'expulsion d'un certain nombre de villages tels que Baadi, Damantin et Langani
         du fait de sa riche biodiversité, le Niokolo Koba est inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO
2007 a été inscrit sur la liste des sites en danger
                  
l'avancée du front agricole
la divagation du                           
les menaces du projet de barrage de Sambangalou, le Niokolo         
aujourd'hui en Afrique
les données son assez peu fiables
plus de          aires protégées
14 % des terres
4 % des         
certains territoires ont été délaissés
les déserts
les zones                                           
WDPA, pour World Database on Protected Areas
les données relatives aux aires protégées
www.protectedplanet.      

Flashcards:

pr. quasi
[kazee]
the course aims to help us understand
le cours vise à nous aider à mieux comprendre
Reference book
L'ouvrage de référence
as well as the database
ainsi que la base de données
this world map
ce planisphère
Its classification stems from the desire of the pioneers
Son classement découle de la volonté des pionniers
a unique landscape
un paysage exceptionnel
that colonization was likely to eliminate
que la colonisation allait sans doute faire disparaître
since hundreds if not thousands of years
depuis des centaines sinon des milliers d'années
responding primarily to the interests of focused use
répondait avant tout à un souci d'utilisation ciblée
game reserves
les réserves de chasse
at the dawn of the 20th century
à l'aube du 20ème siècle
spread all over the globe
réparties partout sur le globe
call to cover more area
appellent à couvrir davantage de surface
toward more protected areas
vers plus d'aires protégées
a broader ecosystem conservation
une conservation élargie de l'écosystème
for supplying railroad coal
pour alimenter en charbon le chemin de fer
wild game
le gibier
that is what hastened the numbers
C'est cela qui a précipité les effectifs
which was fully protected from the onset
qui fut intégralement protégée dès le départ
few resources
peu de moyens
in order to begin a new impetus
pour que s'amorce un nouvel élan
a recovery
une reprise
hitherto neglected
jusque-là délaissées
which the donors
auxquelles les bailleurs de fonds
as a game reserve
en tant que réserve de chasse
following extensions
suite à des extensions
reached its current size
a atteint sa superficie actuelle
these evictions have led to the expulsion
ces déguerpissements ont permis l'expulsion
because of its rich
du fait de sa riche
human pressures such as poaching
pressions antropiques telles que le braconage
wandering livestock
la divagation du bétail
sometimes
parfois
current coverage
la couverture actuelle
green spots
taches vertes
reliable
fiables
obtained from
proviennent de
is not homogeneous nor representative
n'est pas homogène ni représentative
whether at the gloabl level or
que ce soit au niveau global ou
coastal areas in general
les zones en général côtières
while to the right
tandis qu'à droite
Looking closely
En regardant de près
to get to know it
pour apprendre à bien le connaître
throughout this Mooc
tout au long de ce Mooc
It's up to you to
C'est à vous de

Enhanced Transcription:

Bonjour. Aujourd'hui, le cours vise à nous aider à mieux comprendre (the course aims to help us understand) l'importance et la place des aires protégées dans le monde et en Afrique en particulier.

L'ouvrage de référence (Reference book) à consulter en complément du cours, c'est le rapport annuel sur l'état des aires protégées intitulé Protected Planet Report (que vous voyez ici) ainsi que la base de données (as well as the database) mondiale sur les aires protégées hébergée (accomodated?) sur le site www.protectedplanet.org.

Faisons tout d'abord un peu d'histoire.

À l'heure actuelle, plus de 15 % de la surface terrestre bénéficie d'une forme de protection formelle.

On appelle ces territoires des aires protégées.

On voit les aires protégées terrestres en vert sur ce planisphère (this world map) et en bleu pour les aires marines.

Le premier parc formellement reconnu dans l'acceptation moderne du terme fut celui du Yellowstone en Amérique du nord en 1872.

Son classement découle de la volonté des pionniers (Its classification stems from teh desire of the pioneers) américains de préserver un paysage exceptionnel (a unique landscape) que la colonisation allait sans doute faire disparaître (that colonization was likely to eliminate).

Il s'agit donc de conserver la nature dans son état premier.

Mais il existait évidemment déjà de nombreuses formes de protection plus ou moins formelles.

Par exemple, les sites naturels ayant un caractère sacré ont été précurseurs de la conservation de la nature.

S'il est difficile de dater leur apparition, certains sont connus et reconnus depuis des centaines sinon des milliers d'années (since hundreds if not thousands of years).

Mais en général, la protection de territoires répondait avant tout à un souci d'utilisation ciblée (responding primarily to the interests of focused use), comme par exemple les réserves de chasse (game reserves) qui étaient destinées à certaines élites au Moyen Âge en Europe.

L'explosion du nombre des aires protégées et de la surface qu'elles couvrent, ça, c'est un phénomène tout à fait récent.

De quelques dizaines à l'aube du 20ème siècle (at the dawn of the 20th century), on est passé progressivement à plus de 200 000 aujourd'hui, réparties partout sur le globe (spread all over the globe).

Le graph présenté ici présente cette évolution `quasi exponentielle depuis les années 50 et qui ne semble pas devoir faiblir (be necessary to have?) puisque les engagements internationaux récents appellent à couvrir davantage de surface (call to cover more area).

Cela va changer dans l'avenir vers plus d'aires protégées (toward more protected areas) et plus de surface couverte.

Alors, l'histoire récente des aires protégées en Afrique, et en particulier Afrique francophone, peut être schématiquement décomposée en trois périodes.

Durant la période coloniale et jusqu'à la fin des années 50, beaucoup de forêts classées ont été créées comme transposition des forêts domaniales en Europe.

L'objectif de ces forêts était essentiellement la conservation d'une ressource, en général le bois, mais parfois elles prévoyaient une conservation élargie de l'écosystème (a broader ecosystem conservation).

Certaines forêts, néanmoins, ne servaient qu'à produire du bois, par exemple pour alimenter en charbon le chemin de fer (for supplying railroad coal).

Les réserves ou domaines de chasse, sur le même principe, protégeaient le gibier (wild game) pour une exploitation des animaux sous forme de trophées ou parfois commerciale, comme l'ivoire par exemple.

C'est cela qui a précipité les effectifs (that is what hastened the numbers) de bon nombre d'espèces en Afrique.

Il existe bien sûr des exceptions, comme par exemple la réserve naturelle des Monts Nimba en Guinée, dont on voit ici le texte de classement en 1944 et qui fut intégralement protégée dès le départ (which was fully protected from the onset).

La décolonisation est suivie en général d'une période assez neutre en matière de création ou de gestion des aires protégées, tout simplement parce que les jeunes États avaient d'autres priorités et peu de moyens (few resources) à investir sur ce secteur.

Il faut attendre les années 80 et surtout 90, après la Conférence de Rio, pour que s'amorce un nouvel élan (in order to begin a new impetus) : création de nouvelles aires protégées dans les pays qui n'en comptaient guère (who are not accounted?).

Par exemple, on voit ici le parc national de la Lopé au Gabon.

Un autre exemple, c'est dans les années 2000 que la Guinée Bissau a constitué formellement son réseau de parcs et l'agence qui les gère aujourd'hui, l'IBAP.

Cette période récente voit aussi l'évolution de certains territoires d'un statut à un autre, et notamment de forêt classée, on l'a vu souvent pour la conservation d'une ressource, à parc national plutôt dirigé vers le tourisme, comme c'est le cas ici pour la forêt des Deux Balé au Burkina Faso.

Enfin, et surtout, cette période correspond à une reprise (a recovery) en mains au moins théorique des aires jusque-là délaissées (hitherto neglected) et auxquelles les bailleurs de fonds (which the donors) se sont à nouveau intéressés et qu'ils continuent dans certains cas de soutenir actuellement.

Alors, voyons de plus près l'histoire d'un parc comme celui du Niokolo Koba au Sénégal car il est assez représentatif de ce qui s'est passé, au moins encore une fois en Afrique francophone.

Le Niokolo Koba fut créé en 1926 en tant que réserve de chasse (as a game reserve).

Ensuite, il a successivement évolué en réserve intégrale de chasse en forêt domaniale classée, et enfin en 1954, en parc national.

En 1969, suite à des extensions (following extensions), le Niokolo Koba a atteint sa superficie actuelle (reached its current size) de 913 000 hectares et ces déguerpissements ont permis l'expulsion (these evictions have led to the expulsion) d'un certain nombre de villages tels que Baadi, Damantin et Langani.

En 1981, du fait de sa riche (because of its rich) biodiversité, le Niokolo Koba est inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Et en 2007, suite à plusieurs pressions antropiques telles que le braconage (human pressures such as poaching), l'avancée du front agricole, la divagation du bétail (wandering livestock), mais également les menaces du projet de barrage de Sambangalou, le Niokolo Koba a été inscrit sur la liste des sites en danger.

Aujourd'hui, la situation est contrastée en Afrique pour des raisons historiques (on l'a vu), pour des raisons de droit (on va le voir), notamment entre Afrique francophone et Afrique anglophone, pour des raisons de culture aussi, parfois (sometimes) de sécurité ou de contexte géopolitique, et pour des raisons d'opportunisme enfin.

La carte présentée ici donne la couverture actuelle (current coverage) des aires protégées.

Plus c'est sombre, plus il y en a (Many are dark, many more are dark here?).

Plus il y a de taches vertes (green spots), plus c'est couvert.

Mais il s'agit là de données assez peu fiables (reliable) et surtout qui recouvrent des réalités très différentes sur le terrain.

Globalement, retenons (retain?) qu'il y a aujourd'hui plus de 7000 aires protégées en Afrique, qui représentent environ une couverture de 14 % des terres et de quasiment 4 % des mers.

La réalité est sans doute plus importante car ces données proviennent de (obtained from) la base mondiale de données sur les aires protégées, la World Database, qui évidemment est incomplète.

Cette couverture n'est pas homogène ni représentative (is not homogeneous nor representative), que ce soit au niveau global ou (whether at the gloabl level or) au niveau de l'Afrique.

Certains territoires ont été délaissés (were left behind?), comme les déserts ou encore les zones en général côtières (coastal areas in general) qui, bien qu'importantes pour la biodiversité, sont assez peu protégées tout simplement parce qu'elles sont densément peuplées et que c'est donc plus difficile d'y travailler.

Par exemple, ces cartes montrent à gauche les zones importantes pour les oiseaux, tandis qu'à droite (while to the right), on a la couverture en aires protégées pour la même zone, l'Afrique de l'ouest.

En regardant de près (Looking closely), on constate qu'un certain nombre de zones qui seraient importantes pour être conservées ne le sont pas.

Il n'y a pas superposition de ces deux approches, de ces deux cartes.

Alors, comme je vous l'ai dit, aujourd'hui, les données relatives aux aires protégées sont regroupées dans une base de données mondiale dont l'acronyme en anglais WDPA, pour World Database on Protected Areas.

Vous trouverez cette base sur un site internet qui est le site www.protectedplanet.net.

Prenez le temps de regarder les informations relatives aux aires protégées que vous connaissez.

J'ai pris par exemple la page du parc de la Comoe en Côte d'Ivoire ici.

Allez sur le site, utilisez l'outil sur quelques parcs pour apprendre à bien le connaître (to get to know it).

Il vous sera très utile tout au long de ce Mooc (throughout this Mooc).

Malheureusement, vous allez le voir, beaucoup d'informations sont encore erronées.

C'est à vous de (It's up to you to) jouer pour mettre tout cela à jour.

Voilà, c'est la fin de ce cours.

Le prochain épisode portera sur le rôle des aires protégées dans le monde et en Afrique plus particulièrement.

Excellente journée !

L'importance des aires protégées
Les rôles des aires protégées